même densité; par exemple, un corps qui n'aurait pas besoin de circulation ni d'os (surtout ces deux choses: le squelette et la circulation du sang), c'est très difficile à concevoir. »

Le 15 juillet 1953 Mère écrivit dans un entretien sur le lien entre Dieu et la création :« Vous verrez que toute votre imagination et opinion (du paradis et de l'enfer) reposent sur une chose ou une nature que vous appelez Dieu et sur un monde que vous appelez sa création, dont vous dîtes, comme vous le croyez, qu'/il s'agit de deux choses différentes. De l'une, qui créa l'autre, et de l'autre qui est subordonné à la première et est l'expression de ce que la première créa. Et exactement là qu'est l'erreur causale. Si vous pouviez profondément sentir qu'il y n'a 

pas de séparation entre celui que vous appelez Dieu, et ce que vous appelez création, si vous pouviez vous dire : « C'est exactement la même chose », et vous devriez être en mesure de sentir que ce que vous appelez Dieu (peut-être que ce n'est rien de plus qu'un mot), souffre aussi lorsque vous-même souffrez, est aussi ignorant lorsque vous-même êtes ignorants, et que celui-là même se retrouve lentement mais sûrement, pas à pas, à travers toute la création, s'unit à lui-même, se réalise lui-même, s'exprime lui-même, et que la création n'est en aucune manière quelque chose qu'il a voulue de façon arbitraire et qu'il a créée de façon arbitraire, mais plutôt une expression grandissante, en développement constant, d'une conscience qui s'objective elle-même. »
   

 

wpe2.jpg (1221 Byte)retour au sommaire

page suivante forward.gif (1022 Byte)